blackNwed Wedding Magazine

Love Life Family

Ces maris
qui changent lorsqu’ils rentrent au pays…

Written by blacknwed, 4 années ago, 0 Comments

Nous nous sommes mariés en grande pompe à Paris où nous nous sommes rencontrés. Moi 28 ans et lui, 33 ans. Nous avons été amis, avant de nous fréquenter un peu plus assidûment. Et puis nous sommes tombés amoureux. C’est arrivé alors que je ne m’y attendais pas. Je voulais avoir un homme dans ma vie mais je n’avais jamais envisagé notre relation sous un prisme amoureux. Je le savais plein de qualités. J’avais même tenté à plusieurs reprises de le refourguer à des copines, célibataires comme moi à cette époque :-). Mais il trouvait toujours quelque chose à redire. Trop autoritaire. Pas assez bavarde. Pas assez ambitieuse. Trop envahissante. Et un jour, alors que je l’accusais d’être trop exigeant, il m’a affirmé en me regardant droit dans les yeux qu’il ne l’était pas. Il voulait seulement rencontrer une fille comme moi…

C’est ce jour là que nous avons débuté une histoire différente. Nous avons laissé mijoter notre relation à petit feu. Nous n’étions pas pressés. Je dirai même que nous étions craintifs. Alors nous avons pris notre temps. Tout allait si bien que nous nous sommes rapidement installés ensemble. Ce n’était pas rose tous les jours. Nous n’étions pas un de ces couples qui fait rêver comme dans les films. Non. Nous étions juste un couple normal. Avec ses jours bons et moins bons. Nous avions, chacun, vécu trop longtemps tous seuls. Nous étions souvent trop indépendants. Parfois égoïstes aussi. La construction de notre amour ne s’est pas faite sans embûche, mais nous étions là, trois ans plus tard, ensemble et amoureux. Nous avions eu des débuts si ardus que nous étions confiants en notre avenir. A force de frictions, nous en étions arrivés à mieux nous connaître, et à prévoir les réactions de l’un et de l’autre. Il ne nous restait plus qu’à passer à l’étape suivante : le mariage.

Nous le voulions beau et grand. A l’image de notre amour. Nous étions maintenant des trentenaires avisés, responsables, qui n’avaient qu’un seul désir : fonder une famille aussitôt le mariage célébré. Le mariage a été beau et inoubliable. Il ne nous restait plus qu’à créer notre famille. Nous avons alors pensé que quitter la France serait plus « pratique ». Nous avions la chance d’être issus du même pays. La chaleur, la famille, les grands espaces et surtout la possibilité d’avoir une nounou à temps plein nous ont séduit. Je me disais qu’avec le mari adorable et la belle famille aimante que j’avais, tout irait bien. Je n’avais pas un mari coureur. Du moins je ne m’inquiétais de rien. Nous faisions beaucoup d’activités ensemble ; Une vraie relation d’époux comme je l’espérais. La décision de retourner chez nous n’a donc pas été difficile. Elle nous a plongé dans un état quasi euphorique.  Nous sommes rentrés heureux. Impatients. Il ne manquait plus qu’un bébé. Dieu a exaucé mes prières. J’ai mis une petite fille au monde à peine un an après mon retour. J’étais comblée d’être mère. Par contre je commençais à perdre la satisfaction d’être une femme. Ce que je veux dire, c’est que je ne voyais plus de désir dans les yeux de mon mari. Cette lueur qu’il avait à chaque fois qu’il me regardait. D’ailleurs, je ne le voyais presque plus. Il y avait les réunions tardives. Les voyages d’affaires auxquels je n’étais pas conviée. Les sorties avec les amis qui lui avaient fait comprendre qu’il valait mieux qu’il vienne sans moi. Il était absent de ma vie. Et de celle de ma fille qu’il ne voyait qu’en coup de vent pour la câliner rapidement. Elle et moi étions devenues, un « entre deux » réunions, fêtes, départs. Nous avions de plus en plus de disputes, et lui, excédé, n’essayait plus de me comprendre. Il n’en pouvait plus d’écouter mes jérémiades et ne manquait pas de le mentionner. Ce qui est difficile, c’est l’incompréhension. Je n’ai pas compris ce qui nous est arrivé. Quand et pourquoi. Quand est ce que nous sommes devenus deux autres personnes. Des étrangers l’un pour l’autre. Un couple qui ne fait plus rien ensemble. Qui ne communique presque plus. Je n’ai rien vu venir. Je me sens impuissante devant cette situation, devant l’environnement qui nous entoure et qui cautionne les sorties tardives et les infidélités qui les accompagnent. Car il a été infidèle bien entendu. Et pas qu’une fois. Je n’ai jamais pensé qu’il me serait fidèle toute le vie mais tout de même ! J’ai pensé que c’était dû à la grossesse. Avant de réaliser que désormais, les choses se passeraient ainsi QUELQUE SOIT LA SITUATION. Etre infidèle est tout simplement devenu un état d’esprit pour lui. Nous ne faisons plus rien ensemble. Mes amies me disent avec résignation que « c’est comme ça ici ». Mais moi, je ne m’y fais pas. Il était différent lorsque nous étions installés en France. Il y avait moins de tentations. Moins de filles qui n’en ont rien à faire qu’il soit marié ou non. Moins de filles impressionnées par de grosses voitures. Moins de filles belles, jeunes, disponibles et offertes. Moins de danger en somme. Si j’avais su… Si seulement on m’avait prévenue…

Voilà pourquoi j’écris aujourd’hui… Pour mettre en garde celles qui encouragent leurs hommes à rentrer vivre en Afrique. Celles qui les rejoignent aussi alors qu’ils les y ont précédées (encore plus risqué car lorsque vous arrivez, il a déjà pris ses (mauvaises) habitudes) : réfléchissez bien avant de prendre une telle décision. Tous les hommes ne sont pas pareils. Il y en a quelques uns qui résistent aux tentations de la vie ici mais ils ne sont pas nombreux. Réfléchissez-y à deux fois si vous voulez conserver la même qualité de vie de couple. Ou alors faîtes votre choix en toute connaissance de cause. J’essaierai de m’habituer à cette nouvelle vie, mais ne vous y sentez pas obligées, vous, si vous n’êtes pas prêtes à livrer un combat quotidien contre les tentations.

 

R.M

The following two tabs change content below.

blacknwed

blackNwed est un médium d'inspiration pour les mariages. Il recèle d'idées et d'astuces afin de rendre votre Wed Day unique, mémorable, mais surtout... à votre image!

Derniers articles parblacknwed (voir tous)

Commentez sur Facebook